sexo

    La sexualité en héritage

    Si Nntre rapport au monde doit beaucoup à nos parents, le sexe n’y échappe pas non plus

    Publié le 
    27 Septembre 2018
     par 
    Nicolas Leuba

    La question

    «Je vis des difficultés dans ma vie sexuelle depuis toujours: je n’ai aucun  plaisir lors de l’acte. J’ai récemment parlé avec ma mère qui m’a confié avoir  le même type de difficultés. Est-ce un problème héréditaire?» Joanne, 25 ans

    La réponse

    En un sens, oui. La sexualité s’acquiert au sein de la famille bien avant les premières expériences sexuelles, fréquemment vécues à l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Une bonne part de notre sexualité se construit au fur et à mesure de notre développement et cela débute dès la petite enfance. Au sein de chaque famille, il y a des codes et des langages particuliers pour ce qui touche au sexe de près ou loin. L’enfant enregistre des messages souvent implicites qui vont déterminer en partie sa sexualité. Est-il permis de se masturber dans sa chambre? Les démonstrations d’affection physique sont-elles valorisées? Peut-on parler de sexualité? Voilà quelques exemples de dimensions qui vont participer à cette construction.

    Spécial sexe: notre sondage-enquête auprès des Romandes

    Choisir ce qu’on garde

    Si votre mère entretient un rapport problématique avec sa propre vie intime, cela transparaîtra dans ses mots, ses gestes et ses attitudes qui, à leur tour, vous influenceront. Les thérapeutes de famille connaissent bien ce processus qu’ils nomment la transmission transgénérationnelle. Il s’agit d’héritages inconscients qui passent d’une génération à une autre. Le principal problème réside dans le fait que celui qui en hérite ne sait pas exactement ce qu’on lui a donné, car cela n’a pas été mis en mots. En thérapie, le travail consiste alors à mettre ces transmissions en lumière afin de choisir ce que l’on veut garder et ce qui ne nous appartient pas. Bien que la sexualité soit influencée par l’environnement familial, elle l’est également par d’autres facteurs. Les amis, la société, les partenaires en sont quelques exemples. Pour cette raison, nous n’avons pas exactement le même rapport à l’érotisme que nos parents. 

    Notre expert

    Cette semaine envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue, psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch

    A lire également
    stretching étirement améliorer performances sexuelles
    S’étirer avant le sport, c’est bien. S’étirer avant de passer sous la couette, c’est encore mieux.
    O
    Sortir de la mélancolie, c’est aussi retrouver une vie sexuelle épanouie. Or, l’arrêt des médicaments ne suffit pas toujours
    O
    Comment accéder à cet état de transe, seule ou à deux? Camelia Sutra, notre experte ès sexualité, vous éclaire.
    O
    Sexo
    Une éducation rigoriste peut grandement influer sur la sexualité. Dialogue et introspection constituent la clé vers un mieux-vivre
    O
    News sociétéSexo
    Et si les femmes se masturbaient plus qu’on l’imaginait? Que signifie pour elles être infidèle?
    O
    Cuisine
    De la gastronomie magique aux recettes venues de Jérusalem, voici 7 livres coup-de-cœur à mettre sous le sapin.
    O
    En Suisse
    Balades avec des husky ou rencontres avec des St-Bernard: de quoi faire briller les yeux de toute la famille!
    O
    champagne flûtes mousseux vin fêtes
    Cuisine
    Pour réveillonner, choisissez plutôt les belles bulles de notre terroir. Sélection de champagnes «made in Suisse»!
    O