news société

    Alexandria Ocasio-Cortez, la nouvelle meilleure ennemie de Donald Trump

    Cette native du Bronx est devenue, à 29 ans, la plus jeune représentante jamais élue au Congrès américain. La personnalité et le talent de cette anti-Trump donnent des ailes aux démocrates.

    Publié le 
    14 Janvier 2019
     par 
    Nicolas Poinsot

    C’est qui?

    Elle est l’une des 116 femmes (un record) élues au Congrès américain, le 6 novembre 2018, et aussi la plus jeune représentante de l’histoire à siéger à la prestigieuse chambre. Ancrée très à gauche, chantre du socialisme démocratique, elle incarne cette nouvelle garde du camp démocrate désirant poursuivre la politique sociale de Barack Obama.

    Parents d’origine portoricaine, jeunesse dans la banlieue new-yorkaise, études à l’Université de Boston. Des astronomes du MIT donnent même son nom à un astéroïde nouvellement découvert, le (23238) Ocasio-Cortez, honorant l’un de ses travaux de recherche en microbiologie récompensé par un prix scientifique. Après un diplôme en économie et en relations internationales, Alexandria, surnommée AOC par ses intimes, travaille avec Ted Kennedy puis Bernie Sanders. Pour soutenir financièrement sa mère devenue veuve, elle a été serveuse entre 2011 et 2018.

     

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Alexandria Ocasio-Cortez (@ocasio2018) le

     

    Pourquoi on en parle?

    Femme, démocrate, Latino, jeune, brillante, charismatique, culottée et hostile aux ultrariches, la turbulente benjamine du congrès a tout pour être la nouvelle meilleure ennemie des trumpistes. Preuve qu’Alexandria fait peur à droite, un internaute malintentionné a voulu la discréditer un jour avant qu’elle prête serment, le 3 janvier 2019, en diffusant un clip de 2010, alors qu’elle était étudiante à l’Université de Boston. «La communiste préférée de l’Amérique se comportant comme la crétine qu’elle est», légende l’anonyme.

    On la voit danser sur le titre Lisztomania du groupe Phoenix. 20 millions de vues. Ses détracteurs pensaient la faire passer pour une écervelée? Raté. Ce #dancegate qui fait pschitt a créé une icône. Adepte des réseaux sociaux, elle a même tourné une nouvelle vidéo d’elle dansant devant son nouveau bureau.

    «J’entends dire que le Parti républicain pense que les femmes qui dansent sont scandaleuses. Attendez qu’ils découvrent que les femmes parlementaires dansent aussi!» Et toc.

     

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Alexandria Ocasio-Cortez (@ocasio2018) le

     

    Qu’est-ce que les autres en disent?

    Depuis sa victoire surprise aux primaires démocrates de juin dernier, face à un adversaire fortuné, elle ne laisse personne indifférent. Dans un pays où le spectre du communisme est perçu derrière chaque esprit jugé trop à gauche, elle passe pour une dangereuse rouge. Les Républicains l’ont comparée au leader autoritaire du Venezuela, Nicolas Maduro, tandis que certains médias voient en elle une égérie digital native du renouveau démocrate et la qualifient de nouvelle Obama.

    Quand les femmes politiques viennent avec bébé

    Favorable à une assurance maladie universelle, elle milite également pour le rétablissement d’une forte imposition des plus hauts revenus. Si, dans le camp de Trump on évoque son inexpérience et sa candeur pour ridiculiser ses propositions, des économistes chevronnés valident sa vision. La jeune femme, dont on moque aussi les petits moyens (7000 dollars de fortune en 2018), fait de sa repartie et de son énergie ses armes principales.

    Et même sans le poids des dollars, cela fait déjà très mal quand elle tape. Par exemple quand elle dénonce le racisme et la misogynie en politique:

    «Hier soir, on m’a arrêtée parce qu’on supposait que j’étais une stagiaire. La prochaine fois, essayez de croire les femmes et les gens de couleur quand ils parlent de leurs expériences en tant que femme ou personne de couleur.»

    Ce qui la fait sortir du lit

    «La dernière chose que mon père m’a dite avant de mourir, c’est: Rends-moi fier de toi! J’ai pris ce conseil à la lettre», confie-t-elle à «Vanity Fair».

     

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Alexandria Ocasio-Cortez (@ocasio2018) le

     

    A lire également
    pancartes manifestation rassemblement womens march anti-trump féministe
    Elle rassemblait des milliers de femmes dans la rue. Pourtant, la marche connaît des moments difficiles.
    O
    Ginal Haspel prêtant serment
    Première femme à diriger la CIA, cette figure de l’ombre désormais en pleine lumière s’entoure de dames de fer.
    O
    felicity jones actrice juge ruth Bader Ginsburg une femme d exception on the basis of sex
    Culture
    L'actrice britannique Felicity Jones interprète une autre héroïne, bien de notre temps celle-ci: la juge américaine Ruth Bader Ginsburg.
    O
    News société
    A 85 ans, la doyenne de la Cour suprême américaine, est devenue l’incarnation de la lutte féministe et des droits civiques.
    O
    News people
    La septuagénaire, contralto, n’a rien perdu de sa voix, ni de sa hargne envers le président des Etats-Unis.
    O
    Cuisine
    De l'huile à la moutarde, la Romandie regorge de petites mains qui s'activent pour mettre le terroir en conserves ou en bouteilles.
    O
    Voyage
    Familiaux ou huppés, ils viennent d’ouvrir leurs portes… juste à temps pour y organiser vos prochaines vacances hivernales!
    O
    crislo creation clenia martins
    News loisirs
    Grâce à Crislo Creation, sa boutique en ligne, la jeune femme enchante les chambres d'enfants.
    O